Le bois : un matériau pour construire espace de travail de travail sans stress.

Du bois pour le bien être dans les espaces de travail.

Le travail au sein d’une start up est captivant mais amène souvent de fortes doses de stress. L’aménagement de l’espace de travail prend généralement en compte cet élément en créant par exemple des zones de détentes séparés. L’agencement de l’espace de travail est particulièrement soignée dans les lieux de travail partagés comme les espaces d’innovation des entreprises, les espaces de coworking ou les incubateurs. Néanmoins, les concepteurs de ces espaces négligent souvent la question du choix des matériaux.

Photo by Domenico Loia on Unsplash

Photo by Domenico Loia on Unsplash

Pourtant, les matériaux ont un véritable impact sur nous, nos humeurs, nos dispositions à être productif ou non. Ils influencent également notre « expérience utilisateur » de l’espace de travail. Les propriétés sensorielles des matériaux comme l’effusivité (sensation de chaud ou de froid que donne un matériau) ou ces caractéristiques hygroscopiques (capacité du matériau à capter et à restituer de l’humidité) sont en jeu. Elles participent pleinement à notre bien-être dans l’espace.

Deux exemples

Playwood catalogue OpenWood

Exemple de bureaux en bois sur OpenWood

Prenons par exemple le cas d’une table métallique : elle procurera une sensation de froid à son utilisateur. Alors qu’un bureau en bois procurera une sensation de tiédeur même si la pièce est relativement froide, c’est ici le phénomène d’effusivité.

Prenons un autre exemple : un espace de travail classique, une pièce faite de cloison en plaques de plâtre. L’atmosphère y est relativement sèche et l’hygrométrie n’est pas régulée. Dans un espace où des matériaux comme le bois, mais aussi la terre crue ou tout autre matériau dit “hygroscopique” sont utilisés, l’humidité de l’air est naturellement régulée et l’atmosphère est plus sain.

Ces différents éléments sont souvent minorés ou peu pris en compte au moment de la création d’un espace de travail au profit des aspects d’agencement, de design, d’acoustique. Les espace de travail comme les labs innovation, les incubateurs et autres lieux de coworking gagneraient donc à s’intéresser d’avantage à cet élément pour favoriser la productivité.

Le bois : un matériaux idéal pour les espaces de travail.

Les effets bénéfiques du bois sont aujourd’hui très bien documenté dans la littérature scientifique. Les observations faites en milieu scolaire ou hospitalier ont des conclusions applicables dans tous les espaces de vie et en particulier dans les lieux de travail. On peut noter qu’un environnement avec une forte présence de bois (mobilier, structure bois apparente, charpente) apporte une amélioration de la concentration des individus. Cette atmosphère bois a aussi un impact direct sur le stress. En effet, le stress augmente la fréquence cardiaque. Une étude réalisée en Autriche dans un milieu scolaire a démontré que le niveau de stress, et donc la fréquence cardiaque, restaient plus bas (de 6 battements cardiaques par minute en moyenne) dans une salle à forte présence de bois que dans une salle « classique » en plaque de plâtre et mobilier en matériaux composite. Cette étude a aussi démontré que le pic de stress des élèves baissait chaque matin à leur arrivée à l’école.

group of people using laptop computer

Photo by Domenico Loia on Unsplash

Une autre étude réalisée en Colombie Britanique (Canada) est venue renforcer ce constat. L’expérience mise en place dans ce cas fut la suivante : 119 personnes ont été mises volontairement en situation de travail stressant (faire un exercice difficile dans un délai court). Ces individus, équipés de capteurs notamment cardiaques, furent répartis dans des salles de formes identiques. Le mobilier était lui aussi similaire. Seule, la présence ou l’absence de bois variait. Les résultats furent aussi remarquables que dans l’étude autrichienne : une baisse globale du stress et de la pression cardiaque pour les personnes évoluant dans les pièces où le bois était présent. (CF figure 1).

Travailler mieux : être vivant dans un espace vivant

Ces études ouvrent la voie à une vraie réflexion sur l’architecture d’intérieur et notamment sur la conception de l’espace de travail. La raison de l’effet du bois sur les performances de travail et l’abaissement du stress a été décelé par la faculté d’architecture de Bratislava (Slovaquie). En effet, ce qui est en jeu dans notre rapport à ce matériau : c’est sa variabilité. Comme dans un espace naturel, le bois n’est pas homogène. C’est bien par la vue que nous abordons en premier notre espace. Le bois apporte tout à la fois du familier dans ses couleurs, de l’inattendu dans ses variations et néanmoins une certaine régularité dans son aspect. C’est bien dans ces caractéristiques que le bois nous conforte sans que nous en ayons pleinement conscience. Il apporte des nuances et de la régularité, ce qui est propre à la nature.

Figure 1 Vigibois n°17/Juillet 2014

Le bois : un matériau aux bénéfices multiples.

En plus du caractère apaisant du bois, une autre donnée doit pousser les concepteurs d’espaces de travail à utiliser ce matériau : son caractère vertueux en matière d’environnement. L’ensemble de la population est de plus en plus réceptive aux actions durables. Le bois est renouvelable, il stocke du carbone et en rejette peu lors de sa transformation. Le bois est recyclable. Tout cela, les individus en ont conscience. Travailler dans un environnement qui est construit avec ce matériau, que cela concerne la structure de ces murs (ossature bois ou autre), sa charpente (apparente ou non) ou son mobilier, correspond à une aspiration de plus en plus profonde des individus.

La construction récente d’immeubles « A vivre bois » prôné par l’association Adivbois va dans ce sens. En effet, les bâtiments démonstrateurs de grande hauteur de logement ou de bureaux construits dans ce projet prennent en compte la structure en bois des bâtiments mais aussi l’agencement et le mobilier intérieur comme un tout indissociable.

La construction bois est en plein essor et le développement de ce marché devrait de poursuivre sur le long terme. Les constructeurs recherchent se tournent donc de plus en plus vers ce matériau et pour amplifier leurs capacités à construire en bois ,  et à construire des ossatures bois notamment, des plateformes de mises en relation se mettent en place. C’est par exemple le cas de  prefabricationbois.com .

La mise en lien d’une aspiration profonde et d’un cadre de travail n’est elle pas un bon point de départ pour penser les conditions de travail, surtout dans les entreprises où l’on vise la performance ?

Cet article a été rédigé et nous a aimablement proposé par William Delaby.
Après plus de 7 années passées au service des entreprises de la filière bois (dont OpenWood) au sein d’une association de professionnels, William a décidé de créer une entreprise de service pour faciliter la recherche de fournisseurs spécialisés dans la préfabrication de structure bois. Il est très attaché à la construction bois et à la construction durable pour une question d’éthique écologique. Son but est d’offrir un service utile aux professionnels. Plus globalement, l’objectif de sa satrtup : prefabricationbois.com est de rendre le secteur plus visible

Références : 2011 (Joanneum Research Institute), Étude Naturally : bois 2012, 2, Vigibois n°17/Juillet 2014

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *