Nous sommes convaincus que le modèle décentralisé de production locale de mobilier proposée par OpenWood est une réponse à long terme à la contraction énergétique et à la limitation nécessaire en émission de CO2 indispensable pour limiter le réchauffement climatique. Nous revenons sur l’impact économique du Coronavirus et sur les opportunités d’une relance qui favorise une production locale au service de la société et de l’environnement.

Et si notre modèle de production locale et décentralisée se généralisait ? 

 

Le coronavirus a et aura pendant quelques mois encore un impact conséquent sur notre manière de consommer. Le choc économique qu’il occasionne est en train de prouver que les grandes chaînes de production mondialisées ne sont absolument pas fiables. Le Covid-19 a réussi mettre à genoux en quelques semaines les chaînes d’approvisionnement depuis la chine et jusqu’au pays d’Europe limitrophes. 

En France, les voix qui appellent à relocaliser la production sur le territoire se font de mieux en mieux entendre. Le gouvernement semble en tout cas les avoir entendu et laisse entrevoir une dynamique de “relance verte” qui se fonde sur une production locale, l’utilisation de circuit courts et la prise en compte des composantes sociales et environnementales.

La production de mobilier est typiquement un secteur pour lequel cette orientation peut libérer un fort potentiel économique. En effet, ce marché représente plus d’un milliards d’euro par an de chiffre d’affaire et les groupes internationaux (Steelcase, Majencia et Haworth) dominent largement.

Les organisations qui achètent à ces entreprises sont les administrations, les collectivités territoriales, des entreprises en croissance et ou encore des exploitants d’immobilier tertiaire. Les entreprises d’agencement qui répondent aux marchés publics doivent adapter leurs stratégies de vente en fonction des cadres budgétaires imposés, et donc recourent à aux grandes entreprises largement plus compétitives, dont la production est bien souvent délocalisée en chine.

De fait, la tension sur le marché de l’immobilier de bureau dans certaines villes pousse les entreprises à optimiser les surfaces, à recourir au télétravail et à changer leur organisation. À défaut de pousser les murs, ces entreprises privilégient le mobilier de bureau modulables, les cloisons mobiles, espaces ouverts et les salles de réunions flexibles.

De plus les salariés manifestent aussi de nouvelles attentes en matière de collaboration et de bien être au travail. Un nouvelle forme d’organisation plus flexible, plus agile voit le jour qui laisse place aux espaces collectifs informels, propice au bien être en entreprise, non seulement dans les tiers lieux ( espaces de coworking) mais également au sein des entreprises.

Rangement de bureau design

Production locale et circuits courts, quelle opportunité ? 

La production à petite échelle de mobilier professionnel est infime elle représenterait environ 5% du volume des ventes. Cependant, les outils de conception assistés par ordinateur et la digitalisation des unités de production et notamment l’arrivée des machines à commandes numérique permet l’émergence d’un nouveau modèle et la montée en puissances de ces unités locales et flexibles.

Pour mener ce nouveau modèle à maturité, il est nécessaire de créer une offre attractive adaptée à l’évolution du marché, de mettre en réseau l’ensemble des moyens de production, de créer des logiques non compétitive qui maximisent l’impact sociétal et environnemental.

Ce n’est cependant pas si simple, il  faut pour cela accélérer la transition digitale des menuiseries encore en activité et former les nouvelles générations à l’utilisation de ces machines à commandes numériques (et le retard est énorme !). Les syndicats patronaux de l’artisanat du bâtiment et les filières ont là tout leur rôle à jouer.

Le modèle existe déjà : innovant, coopératif, sobre et distribué.

En 2017 OpenWood était finaliste des Blue Ocean Award, un concours qui récompense les modèles innovants qui proposent une offre innovante, unique, fortement différenciée par rapport à leur marché d’origine.

Il y a 3 ans, notre modèle était en effet jugé ambitieux et visionnaire puisqu à contre courant de tous les acteurs qui tentaient d’optimiser les marges en sourçant au maximum la main d’oeuvre et les matériaux à l’étranger, de mettre en concurrence les acteurs pour optimiser la marge ou encore de désintermédier les acteurs traditionnels par le numérique. 

Le modèle d’OpenWood se concentre lui sur la redistribution de valeur et sur l’impact.

La redistribution de la valeur en créant un modèle de production locale transparent ou OpenWood se positionne comme une plateforme qui réunit les designers qui créent du mobilier professionnel éco conçu et des menuisiers professionnels. 

L’ambition de la plateforme est clairement coopérative, elle ne prélève que la valeur nécessaire à son fonctionnement (10%) et à son développement (10%), qu’elle partage avec ses partenaires architectes d’intérieur ou agenceurs. Le reste est reversé aux designers (10%) pour la maintenance des plans et la production de nouveaux modèles et aux menuisiers (70%). 

Aucune place donc pour une forme de rémunération du capital. Pire même l’objectif de l’entreprise est de limiter au maximum la valeur qu’elle prélève, sur le modèle des sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC). C’est un choix assez radical qui coupe l’entreprise de certains financements (capital risque), mais qui est la garantie d’une approche sincère de redistribution de la valeur créée, et de maximisation de l’impact. 

Quel impact ? 

Impact social tout d’abord, puisque les menuisiers sont des professionnels répartis sur tout le territoire. Ils sont sélectionnés en fonction de la proximité avec le client. Cela garantit une redistribution locale de l’investissement, en circuit court. 

Impact environnemental ensuite puisque la production locale minimise l’impact du le transport. De plus le mobilier proposé est en bois, transformé certe, mais qui nécessite peu de quincaillerie et de piétements fer. Il est ainsi créé à partir d’un matériau au maximum renouvelable. 

Impact économique enfin, puisque la répartition géographique des commandes ne repose pas sur une mise en compétition des acteurs du réseau. Les tarifs sont calculés pour que la valeur perçue soit la valeur nécessaire à l’entreprise pour exister, créer de l’emploi local et se développer. C’est la coopération, l’innovation dans la conception et le partage des procédés de production qui permet d’ajuster le prix et d’élargir l’accès aux produits d’OpenWood au plus grand nombre. A l’opposé donc des “marketplaces classiques” ou du concept d’Uberisation.

Locaux startups économies d'énergie fournisseur

Un modèle qui fonctionne, et qui raisonne ?

Depuis plus de 4 ans, ce modèle a démontré son fonctionnement et sa résilience, puisque l’entreprise est en perpétuelle croissance. De plus en plus de grandes entreprises, d’espaces de travail partagés, de collectivités, d’écoles font appel à OpenWood. Elles apprécient notre service pour la qualité du mobilier, spécialement conçu pour les nouveaux espaces de travail, pour la fabrication locale et l’aspect développement durable compatible avec leur stratégie RSE, pour les délais de fabrication (20 jours en moyenne), pour la proximité et le professionnalisme de nos partenaires artisans.

La période actuelle est difficile d’un point de vue sanitaire, et l’impact économique de cette crise, en particulier la récession que va connaître le pays, nous met face à un grand nombre d’incertitude. 

Nous sommes cependant persuadé que ces difficultés vont nous conduire à reconsidérer collectivement notre manière de produire et de consommer. Nous espérons de tout cœur que l’économie prenne, avec nous et tous ceux qui œuvrent dans cette direction, la voie de la sobriété, d’une répartition plus juste de la valeur, d’une priorité aux acteurs locaux, aux circuits courts et bien sûr à une empreinte environnementale réduite à son minimum.

Nous sommes prêt à échanger avec tous ceux qui le souhaitent en savoir plus sur notre fonctionnement et sur nos retours d’expérience pour que ce modèle de production locale et décentralisé se généralise. Nous espérons vivement que d’autres OpenWood sur d’autres marchés ou dans d’autres secteurs d’activité voient le jour, si cela vous intéresse… contactez-nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *